Bilan de mi-parcours et relations avec la DEM

Photo by Jordan Madrid on Unsplash

 

 

Chers membres et amis de l’ACPEQ,

Rappel

Vous devez démontrer au ministre que votre projet d’apprentissage est mis en œuvre et que votre enfant progresse en fonction de ses capacités et de son projet d’apprentissage.

Soumission de l’état de situation de mise en œuvre du projet d’apprentissage et du bilan de mi-parcours

Comme stipulé par le Règlement sur l’enseignement à la maison aux articles 11 et 16, vous devez fournir au ministre un état de la situation et un bilan de mi-parcours entre les 3e et 5e mois après la mise en œuvre du projet d’apprentissage de votre enfant.

Par exemple, pour un projet d’apprentissage mis en œuvre le 30 septembre, l’état de situation doit être transmis entre le 30 décembre 2018 et le 28 février 2019.
(Enseignement à la maison — Foire aux Questions – Suivi de l’enseignement à la maison -Quelles sont les principales étapes à respecter si les parents choisissent d’enseigner à leur enfant à la maison pour la prochaine année scolaire 2018-2019? )

L’état de la situation doit indiquer les activités d’apprentissage réalisées par matière ou discipline, le temps approximatif leur ayant été alloué et, le cas échéant, toute modification apportée au projet d’apprentissage. Le bilan de mi-parcours fait le point sur la progression des apprentissages de votre enfant et mentionne les moyens utilisés pour évaluer la progression. Ces deux rapports peuvent être combinés en un seul document. Le formulaire modèle combine ces deux rapports. Veuillez consulter le Guide pour des compléments d’information.

Nouveau – Liste de professionnels et spécialistes

L’ACPEQ met à la disposition de ses membres une Liste de professionnels et spécialistes pour appuyer les parents éducateurs.

Notez que l’ACPEQ n’est pas en mesure de cautionner les recommandations reçues, et que cette publication est à titre d’information seulement.

Nous vous invitons à soumettre les coordonnées des professionnels et spécialistes avec qui vous avez eu une relation positive. Si vous êtes vous-même un professionnel ou spécialiste, vous êtes également invités à soumettre vos coordonnées.

Consulter la Liste de professionnels et spécialistes

Recommander un professionnel ou un spécialiste

Relations avec la DEM

Le rôle de la DEM consiste à […] assurer[r] le suivi de l’enseignement à la maison. Le suivi consiste à recevoir l’avis transmis au ministre, à examiner le projet d’apprentissage de l’enfant ainsi qu’à assurer l’application des exigences relatives à la mise en œuvre de ce projet et à l’évaluation de la progression de l’enfant.
(Enseignement à la maison — Foire aux Questions — À qui les parents doivent-ils s’adresser en matière d’enseignement à la maison ? Quel est le rôle du Ministère et des commissions scolaires ?)

La DEM s’assure du respect des exigences de la loi 144. Son rôle n’est pas d’évaluer votre projet d’apprentissage ni d’évaluer la progression de votre enfant. Elle s’assure que votre projet d’apprentissage respecte les exigences et que votre enfant progresse dans ses apprentissages. L’évaluation de votre enfant demeure votre responsabilité.

Les options pour l’évaluation prévue à l’article 15 du Règlement sont :

  • une évaluation par la commission scolaire compétente, y compris une épreuve de la commission scolaire ;
  • une évaluation par un établissement d’enseignement privé ;
  • une évaluation par le titulaire d’une autorisation d’enseigner ;
  • une épreuve ministérielle ;
  • un portfolio.

Quoi faire d’une demande excessive de la part de la DEM ou d’une commission scolaire ?

Contenu du portfolio

Présentement en circulation, le document concernant le contenu du portfolio demandé par la DEM nous apparaît excessif. Nous vous invitons à être vigilants puisque ni la loi ni le règlement précise le contenu explicite du portfolio. Nous sommes d’avis qu’il appartient aux parents de déterminer les modalités de l’évaluation et par extension le contenu du portfolio.

L’ACPEQ maintient que l’évaluation des enfants fait partie intégrante du processus éducatif et que, par conséquent, les parents ont le droit ultime et la responsabilité de déterminer les modalités de l’évaluation. (Qui nous sommes / Philosophie de l’ACPEQ)

 

L’ACPEQ défend vos intérêts.

La Commission scolaire des Trois-Lacs a récemment fait parvenir une lettre aux parents d’enfants enseignés à la maison. La lettre contenait des instructions erronées. L’ACPEQ est intervenue et selon nos informations, la situation devrait être corrigée sous peu.

Lorsque des demandes vous apparaissent excessives, nous vous prions d’en aviser immédiatement l’ACPEQ afin que nous puissions intervenir en votre faveur. Plus vite nous serons au courant de ses situations, mieux nous serons en mesure de vous aider et de contribuer au respect de l’école-maison au Québec. Nous sommes en train d’écrire l’histoire, soyez de ceux qui influenceront le résultat de la prochaine génération de pratiques dans le domaine de l’école-maison.

 

L’ACPEQ est composée de bénévoles dévoués qui contribuent généreusement de leur temps et de leurs talents.

L’implication d’un plus grand nombre de familles au sein de l’ACPEQ fait une différence pour nous permettre d’offrir des services supplémentaires qui supportent nos activités, améliorent le soutien aux membres, et créent une ambiance accueillante dans notre association. Cette implication est particulièrement opportune pour aider à influencer le résultat de la prochaine génération de pratiques dans le domaine de l’enseignement à la maison. Soyez avant-gardistes, soyez bénévoles pour l’ACPEQ.

 

Patrice Boileau, Ing. MBA
porte-parole
ACPEQ
patboileau@acpeq.org