Conseils généraux

Investissez régulièrement dans du matériel de base de qualité comme un dictionnaire, une grammaire, un atlas, des livres classiques, etc. Consultez nos ressources éducatives pour vous inspirer.

Choisissez du matériel éducatif avec lequel vous avez envie de travailler, et non en fonction d’une réforme ou d’un programme. Garder en tête vos buts et évitez le piège de vouloir reproduire «l’école publique à la maison».

La bibliothèque publique est une vraie mine d’or ! Vous n’aurez pas besoin de manuels scolaires pour les matières autres que les mathématiques et les habiletés à développer en
français (comme la grammaire et la syntaxe). Vos enfants acquerront des connaissances dans de vrais livres ! L’approche par projets est tout indiquée pour cela.

Sachez impliquer les personnes ressources de votre entourage, selon leurs compétences : grands-parents, voisins, amis, etc.

Pesez les avantages et les inconvénients des sorties en groupe. D’une part, certaines sorties requièrent un nombre minimum de participants et, d’autre part, d’autres activités conviennent davantage à un groupe plus restreint – ce qui permet de s’arrêter sans dépendre mutuellement les uns des autres.

Soyez vigilant à une surdose d’activités organisées. L’épuisement occasionné par un excès de sorties peut se répercuter sur la mère et les enfants. Ne cherchez pas à reproduire le système scolaire !

Un groupe de soutien local permet généralement le ressourcement de la mère. Informez-vous auprès de l’ACPEQ pour de telles rencontres qui gagnent en popularité dans plusieurs régions.

L’ACPEQ est votre ressource par excellence en français pour l’école-maison au Québec ! Plus votre association compte de membres, plus elle gagne en crédibilité dans ses interventions auprès du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS).